Dépendance affective, dépendance émotionnelle, dépendance sentimentale ou encore dépendance amoureuse : tant d’expressions qui renvoient vers une même situation, voire une même pathologie selon les cas : l’addiction. Dans cet article, je vais vous aider à comprendre ce qu’est la dépendance affective, à vous projeter ou savoir si oui ou non vous êtes dépendant affectif, à vivre avec une personne dépendante affective, à trouver des solutions pour guérir de la dépendance affective. Tout un programme !  

 

Qu’est-ce que la dépendance affective ?

Dépendance affective et psychologie

La première chose à savoir est que la dépendance affective est un réel trouble qu’il faut prendre au sérieux. Bien que l’expression soit largement employée pour signifier qu’on ne sait rien faire sans sa ou son partenaire de vie, qu’on a constamment besoin de preuves d’amour… ou encore pour décrire des personnes qui veulent à tout prix être en couple, sans trop que l’on sache pourquoi.

En vérité, quelques recherches rapides nous permettent de constater qu’une fois de plus, les magazines de pseudo développement personnel nous désinforment et décrédibilisent une réelle pathologie dont peuvent souffrir des personnes.

Ainsi, la dépendance affective rejoindrait la grande catégorie des « troubles de la personnalité », et plus particulièrement les « troubles de la personnalité dépendante ». Notez déjà que, si un schéma peut être observé dans une vie de couple, il ne s’y limite pas : la vie de couple étant un simple miroir grossissant de votre vie plus générale. Autrement dit, la dépendance affective ne se limite pas aux relations amoureuses.

A lire aussi : Comment oublier son ex ? 

 

Suis-je dépendant affectif : reconnaître les signes de l’addiction affective

La dépendance affective est donc à prendre au sérieux et serait l’expression d’un trouble psychologique plus profond qui dépasse la simple vie de couple ou une « simple » estime de soi peu développée.

Bien qu’elle soit liée à un ego malmené, mal assumé, malaimé, la dépendance affective, dans les grandes lignes, se caractérise par une impossibilité à s’affirmer, à affirmer un comportement ou une idée. La dépendance affective entraîne des comportements de soumission, en échange de considération voire d’affection. Notez bien cet aspect : la soumission de la personne dépendante affective provient d’un fonctionnement interne, et non de la personne à qui elle se « soumet ». Acquiescer à tout est en quelque sorte un fonctionnement adopté par la personne dépendante affective pour se protéger et s’assurer un soutien. Il ne s’agit pas d’être sous l’emprise de quelqu’un… du moins pas “contre sa volonté consciente”.

 

Voici quelques signes, symptômes qui ne trompent pas pour identifier la personnalité dépendante affective :

  • Aucun refus par peur de déplaire ou de perdre quelqu’un,
  • Troubles anxieux, épisodes dépressifs,
  • Besoin que chaque décision soit validée,
  • Besoin de témoignages d’affections très régulièrement (appels, messages…),
  • Sentiment d’incapacité à faire les choses soi-même.

Notez que si ces comportements existent chez une personne à une basse estime d’elle-même, ces comportements sont excessifs chez une personne dépendante affective.

 

Comment vivre avec une personne dépendante affective ?

Mieux comprendre le trouble de la personnalité dépendante

Vivre avec une personne dépendante affective peut être assez éprouvant sinon fatigant, il est vrai. La première chose à faire est de prendre du recul par rapport à la situation pour mieux évaluer les motivations de votre moitié lorsque celle-ci vous « colle », « demande validation » ou vous envoie des messages dès que vous sortez sans elle.

Evaluez s’il s’agit d’un manque de confiance en vous, ou s’il s’agit au contraire d’un manque de confiance en elle. Evaluez si son besoin d’être proche de vous signifie qu’elle est jalouse ou qu’elle souhaite s’assurer que vous êtes toujours présent dans sa vie.

Comprenez une chose, c’est que la personne dépendante affective n’a pas pour volonté de vous faire vivre un calvaire. Au contraire : sa basse estime d’elle-même la conduirait à s’auto-flageller si elle se rendait compte qu’elle vous rend malheureux sans le vouloir.

 

Accompagner, rassurer, mais aussi imposer des limites

Lorsque l’on partage la vie d’une personne souffrant de trouble de la personnalité, on a régulièrement envie de jeter l’éponge, de partir en courant en disant qu’elle est folle, mais on ne peut pas car cette personne, au fond, est très attachante par sa fragilité. Pour autant, si vous n’êtes pas amoureux de votre moitié, rien ne sert de rester avec elle par pitié ou par peur de la voir sombrer davantage. En revanche, si vous craignez pour sa vie, prenez quelques précautions pour qu’elle soit toutefois bien entourée !

Vous êtes amoureux et votre partenaire est dépendant affectif ? Armez-vous de patience car il vous faudra être rassurant. Souvent. Tout le temps peut-être. Certains gestes peuvent être chronophages ou fatigants, comme le fait de l’appeler régulièrement lorsque vous n’êtes pas ensemble. Trouvez des astuces : écrivez un message, ou envoyer un petit message vocal. Il ne s’agit pas de lui dire que vous l’aimez à longueur de journée, mais bien de lui dire que vous êtes présent. Ecrivez un petit mot pour qu’il soit conservé et lu à loisir : celui-ci pourra alors être un « objet transfert ».

Cela dit, il va de soi que même par amour, vous ne pouvez pas rester dans une situation qui vous fatigue et qui, de surcroît, entretien le sentiment de dépendance chez votre partenaire. Voilà pourquoi vous devrez imposer quelques limites, et pousser votre partenaire à faire les choses sans aide. Et… dirigez-le vers un thérapeute.

 

Comment vaincre la dépendance affective ?

Généralités sur la guérison de la dépendance affective

guérir de la dépendance affectiveLa dépendance affective est une conséquence, et non une cause. Ce trouble de la personnalité peut résulter de situations diverses, variant d’un individu à l’autre. Dans certains cas, il est important de pouvoir remonter aux origines de l’expression de ce trouble pour pouvoir se corriger. Dans d’autres cas, il n’est pas nécessaire de savoir précisément pourquoi, quand ou comment s’est construite la personnalité dépendante.

Quelle que soit la démarche qui sera adoptée, le plus important est de regarder vers l’avant, plutôt que vers l’arrière (trop d’analyse peut empêcher d’avancer) : il s’agit de définir ce qui est gênant, et ce vers quoi on veut tendre. L’idée est de réfléchir aux besoins, à leur pertinence, et aux façons de les combler, voire de les éliminer s’ils sont absurdes.

Par ailleurs, les conseils très généralistes que vous trouverez sur Internet ne s’appliqueront peut-être pas à tout le monde. Car un trouble de la personnalité reste… personnel.  A chaque personnalité dépendante d’évaluer ses besoins.

 

Vaincre la dépendance affective grâce à une thérapie cognitivo-comportementale

La thérapie cognitivo-comportementale, ou TCC, a pour ambition de modifier un comportement problème en réorganisant les schémas de pensées et schémas émotionnels inconscients qui marquent la personne dépendante affective. Il s’agit d’éviter que se déclenche automatiquement le comportement symptomatique de la dépendance affective.

Pour cela, lors de votre TCC, plusieurs méthodes pourront être mises en place par le thérapeute pour évacuer l’emprise d’un événement traumatique déclencheur, pour modifier votre vécu de certains souvenirs douloureux, pour amoindrir les sentiments d’impuissance ou de mauvaise estime de soi.

Progressivement, en fonction de vos besoins et capacités, le thérapeute vous demandera d’effectuer des actions difficiles mais surmontables, toutes en lien avec votre quotidien. Ce peut être : aller acheter quelque seul, sans demander l’avis de quelqu’un, diminuer les envois de messages, défendre une opinion contraire lors d’une discussion ou un débat, prendre du temps pour soi sans penser à l’autre…

 

Vaincre la dépendance affective grâce à la PNL

La PNL, ou Programmation Neurolinguistique, a pour objectif de permettre une meilleure communication, plus saine, avec soi et avec les autres. Elle s’intéresse au fonctionnement profond d’une personne pour permettre une reconnexion avec soi-même pour ceux qui se seraient « perdus de vue ».

L’idée est la suivante : une meilleure compréhension du monde et de soi-même permet de se réorienter vers un autre chemin. Quel que soit notre passif, il est possible de se reprogrammer dès lors que l’on est prêt à changer notre regard sur nous-même et notre environnement.

Avec l’aide d’un praticien PNL, la personne dépendante affective pourra prendre conscience de ce qui la rend prisonnière, de ce qui la fait souffrir et de ce qu’elle souhaite. La PNL réfléchit en termes d’objectifs. Se reprogrammer, faire un travail sur soi amène à comprendre les comportements absurdes. Mais surtout, sans avoir pour objectif de s’autoflageller, la PNL permet de prendre conscience de ce qui est réellement important pour soi et offre la possibilité de modifier ses propres comportements en fonction de ce qui est attendus.

 

Vaincre la dépendance affective grâce à l’hypnose

L’hypnose agit sur ce qui n’est pas conscient, sur ce qui est enfoui et qu’on ne veut laisser sortir… et par conséquent sur ce qui est susceptible de nous rendre prisonniers.

Par le biais de l’hypnose, la personne dépendante affective aura plus de facilité à exprimer les besoins profonds qui s’expriment à travers ses comportements, de même qu’elle aura la possibilité de se détacher de ce sentiment d’obligation, de besoin d’être ainsi.

Lors d’une séance d’hypnose peuvent être mis en place des ancrages permettant à la personne dépendante affective de se retenir avant un comportement nocif, ou de se féliciter d’avoir eu un comportement sain.

Notez que l’hypnose peut apparaître comme une solution miracle, une solution de facilité qui vous fera changer sans même vous en rendre compte… Gare aux charlatans ! Si l’hypnose peut effectivement vous aider à changer vos perspectives, ce travail ne pourra être effectif que si la personne dépendante affective a déjà fait un travail sur elle-même, est motivée à changer, a des raisons profondes de vouloir évoluer. Si la personne dépendante affective n’est pas réellement motivée, convaincue de la nécessité d’évoluer, alors l’hypnose ne pourra rien pour elle !

 

Vaincre la dépendance affective grâce à l’EFT

L’EFT, ou “technique de libération émotionnelle” consiste à se libérer émotionnellement des maux qui rongent une personne et contre lesquels elle n’arrive pas à se battre (“c’est plus fort que moi!”).
L’EFT est une variante de l’acupuncture en cela qu’elle stimule des points corporels liés à la psyché (les méridien énergétiques), mais sans aiguille.

Utilisée en accompagnement d’une thérapie avec un professionnel, l’EFT peut aider à libérer une personne de l’emprise de ses émotions et lever des blocage.

Cette technique présente un avantage : elle peut être pratiqué seul, comme le garantit le site coopératif eftunivers.

Notez : l’EFT agit plus généralement sur les troubles anxieux.

 

Conclusion

La dépendance affective n’est pas un petit mal dont on souffre lorsque l’on sort d’une rupture. La dépendance affective peut toucher aussi bien les personnes en couple que les personnes célibataires. Savoir la déceler, c’est faire un pas en avant pour une séduction plus détendue, avec moins d’enjeux, moins de peurs, moins de fixettes, de déceptions… et de temps perdu !
Si vous vous êtes reconnus dans la description de la personnalité dépendante affective, prenez le temps de vous poser et de vous demander un instant : qu’est-ce que je veux POUR MOI ? qu’est-ce qu’une relation avec cette fille peut m’apporter ? Cela vous évitera des engagements précipités…

 

En espérant que cet article vous aura aidé,

Au plaisir!

Coaching séduction

  • Commentaires :

  • thomas

    Franchement bravo c’est la première fois que je vois un article qui fait le rapprochement entre le trouble de la personnalité dépendant et la dépendance affective. Ca change des articles qui traite le sujet en surface… tu as fait des études de psycho ?

    • Alice Bergelac

      Pas de diplôme en la matière, juste de la lecture 🙂
      Je suis ravie que l’article t’aie plu!

  • FABIEN

    Salut Alice ! Merci pour cet article criant de vérité ! Grâce à toi je suis bien parti pour m’en sortir !

Veuillez remplir tous les champs. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

commentaire *

  • nom *

  • e-mail *

  • Site internet *

*


CAPTCHA Image
Reload Image

Ads

devenir un homme séduisant

AVOIR DU SUCCES SANS EFFORT ?

C'est possible : apprends à devenir séduisant naturellement !

Demande ton guide gratuit : un cadeau pour mes lecteurs ! 

Et en plus, reçois régulièrement des conseils INÉDITS ! 

Ton guide est à présent dans ta boîte mail !