anxiété d'approche
Peurs, angoisses, anxiété

Comment aborder une fille ou un homme dans la rue : conseils pour vaincre et dépasser l’anxiété d’approche

Aujourd’hui, je souhaite traiter d’un sujet qui nous concerne tous et qui peut nous gâcher la vie : l’anxiété d’approche. Autrement dit, la peur que l’on ressent lorsqu’il s’agit de solliciter une personne que nous ne connaissons pas… à plus forte raison quand nous n’avons pas d'”excuse”, comme peut en avoir une personne perdue qui cherche son chemin, ou un démarcheur qui veut que vous fassiez un virement mensuel pour sauver les lynx borgnes du Guatemala. Je vous livre tous mes conseils pour comprendre, dépasser et vaincre l’anxiété d’approche. Ayez les clés en mains pour savoir comment aborder une fille ou un homme sereinement. 

anxiété d approche

Pourquoi sommes-nous si anxieux quand il s’agit d’aborder une fille ou un homme?

L’anxiété en elle-même

Nous connaissons tous cette petite boule au ventre qui nous tord les boyaux. Nous avons tous un jour senti notre cœur battre si vite et si fort qu’on croirait qu’il veut s’échapper. Certains peuvent même avoir la vision qui se trouble ou la sensation que le monde tangue. Tous ces symptômes sont des appels au secours de votre corps: il veut que vous fuyez, il sent un danger! Mais quel danger ?

Si le danger d’approcher l’inconnu au risque de se prendre un coup de massue sur la tête était bien réel il y a quelques millénaires, la société civilisée d’aujourd’hui nous protège de ce genre d’attaque en cas d’affront ou de méprise. Et pourtant, nous sommes bien plus anxieux que nos ancêtres préhistoriques ! Comment est-ce possible ? Hé bien parce que l’homme, tout sournois qu’il est, a posé des règles strictes dans la but de vivre plus ou moins paisiblement en communauté. La peur liée à un risque bien réel a laissé place à une peur liée à un risque hypothétique.

 

L’anxiété d’approche

Aujourd’hui, si nous avons peur d’aborder une personne inconnue, c’est parce que nous ne savons rien d’elle et craignons sa réaction ou celle des personnes alentours. Mais en plus de cela, nous craignons pour nous-même, pour notre réputation, l’image que l’on va donner de nous… sans parler de l’instinct que nous avons à nous protéger d’un potentiel refus voire, par les temps qui courent, d’une réaction violente.

Cela dit, toutes ces craintes sont purement égocentriques. Et c’est cela qu’il faut garder en tête : vos craintes sont liées à ce que vous voyez et connaissez. Or, votre réalité est différente de celle des autres, et alors que vous croyez que ces personnes qui rient se moquent de vous, souvent, elles ne font que se rappeler des souvenirs heureux sans même se rendre compte qu’elles vous regardent. Hélas, nous ne sommes pas au centre du monde… ou plutôt heureusement !

La peur d’aborder est intimement liée à votre estime de vous. Plus vous avez des difficultés à vous affirmer, plus l’anxiété et la peur du rejet seront présent. Il y a donc, au-delà de toute explication rationnelle, un travail en développement personnel et en affirmation de soi à fournir quotidiennement, et pas seulement lorsque vous chercherez à séduire quelqu’un.

 

 

Comment aborder une fille ou un garçon : quelques conseils

Ecoutez la voix de la raison

Vous voyez cette personne, elle vous plaît, elle vous a peut-être remarqué, peut-être pas. Que faire ? Mmmmh, dans le doute, mieux vaut ne rien faire. Et si vous aviez mal interprété son regard? si elle vous trouvait moche? Et si elle était déjà en couple? Ou si elle était folle et violente ? Et si, et si, et si…. Ca fait beaucoup de “bonnes” raisons pour la laisser filer et retrouver le cours normal de son existence, non?

Soyez raisonnable et décentrez-vous un instant : s’il s’était agit de votre ami, vous lui auriez dit “mais fonce! Tu ne vas pas te faire manger! Tu n’as rien à perdre, tout à gagner!”. N’est-ce pas? Alors pourquoi ne pas appliquer ces savants conseils à vous-même?

comment aborder une fille

 

Faites-vous violence : la méthode TCC

Comme dit plus haut, l’anxiété d’approche se travaille en même temps que l’affirmation de soi.

En TCC, ou Thérapie Cognitive et Comportementale, on part d’un principe simple mais logique : si vous avez peur et que vous adoptez des stratégies d’évitement, alors à chaque fois que l’occasion de vous affirmer se présentera, vous éviterez de nouveau ce qui vous fait peur, et vous entretiendrez l’angoisse que cela vous procure. Comment se sortir de ce schéma, de ce cercle vicieux? En vous faisant violence! D’abord sur de petits objectifs, jusqu’à pouvoir atteindre des objectifs plus élevés. Petit à petit, vous réorganiserez vos schémas et diminuerez les peurs qui vous paralysent. Je ne dis pas que vous n’aurez plus la moindre appréhension ! Mais vous pourrez, au moins, la contrôler.

Si vous partez de très loin, voici une échelle indicative des objectifs que vous devrez vous fixer petit à petit. A vous d’y associer des exemples concrets :

  1. Faire une demande neutre (qui ne vous engage pas en séduction)
  2. Recevoir une demande neutre : accepter ou (surtout) refuser
  3. Faire un compliment
  4. Recevoir un compliment
  5. Critiquer
  6. Etre critiqué.

Pour chaque objectif, fixez-vous des sous-objectifs concrets. Ainsi, pour l’objectif 1 “faire une demande neutre”, évaluez ce qui vous pose le plus problème et ce qui vous paraît réalisable. Par exemple: demander de l’argent à un ami, demander son chemin, demander à changer de table au restaurant…

 

Le pouvoir de l’imaginaire

aborder une femmeNe sous-estimez pas votre imaginaire car il est votre meilleur allié!

Avant tout, prenez le temps d’imaginer clairement ce que vous voulez et comment vous voulez être. Quand vous aurez bien visualisé ceci, vous pourrez définir précisément ce que vous souhaitez changer, améliorer, ajouter…

Ensuite, imaginez votre réussite : quel sentiment vous envahit ? N’êtes-vous pas fier? Heureux? Se figurer sérieusement une réussite est une technique infaillible pour se motiver ! D’autant que cela vous permettra d’envisager les choses positivement, et on sait bien que le positif attire le positif. Enfin, on constate plus souvent que le négatif attire le négatif… Mais le résultat est le même !

Enfin, à défaut, imaginez que vous êtes un personnage que vous admirez et souhaitez incarner, voire un personnage de jeu vidéo investi d’une mission. Soyez joueurs, fixez-vous des objectifs en lien avec le monde imaginaires que vous aurez créé pour vous rassurer.

 

Les petits plus à mettre en pratique (bonus)

Vous êtes à l’aise avec vous-même, mais vraiment, aborder un inconnu est comparable à sauter en parachute. Vous avez la sécurité d’assurée mais il reste un dernier palier à franchir… Soufflez un coup et sautez !

Car si vous ne sautez pas, votre ami va vous mettre une claque. Ou ne pas vous rendre cet objet si précieux que vous lui avez laissé en caution.

Si vous êtes superstitieux, ne pas sauter peut engendrer diverses conséquences que vous ne souhaitez vraiment pas…

Sinon, passez un pacte avec vous-même. Notez votre objectif, écrivez noir sur blanc que vous ne rentrerez chez vous que lorsque vous aurez atteint votre objectif.

 

Savoir quoi dire pour aborder une fille ou un homme

Pour vaincre l’anxiété d’approche, savoir ce que vous allez dire peut vous aider. C’est pour cela que l’on peut utiliser des openers automatiques : quand vous abordez, vous n’êtes plus en état de réfléchir clairement à cause du stress donc il vous faut des phrases de secours à adopter en cas de panique !

Mais le mieux reste bien sûr le naturel et les phrases qui vous viennent spontanément (dites “contextuelles).

Phrase à utiliser par défaut pour aborder : “salut, je t’ai vu(e) passer, t’avais l’air sympa, alors je me suis dit que j’allais venir te parler. T’es pas de [votre ville], si ?”

 

 

Que s’est-il passé? Miracle, vous êtes vivant, entier, avec toutes vos dents. Félicitations, vous avez prouvé que vous êtes capable de sortir et d’agrandir votre zone de confort! A présent, vous pouvez recommencer ! 🙂

 

Voilà, j’espère que cet article vous aidera. N’hésitez pas à me donner votre avis sur mon écrit dans les commentaires, cela me ferait plaisir de connaître vos “trucs”.

 

Au plaisir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image