L’art du cunnilingus , ou comment bien lécher une femme

Incontournable des préliminaires, le cunnilingus (cunnilinctus pour les latinistes et les puristes) est plus technique qu’il y paraît au point qu’il effraie les hommes… comme les femmes. Pourtant, ça n’a rien de bien compliqué, de lécher une chatte, si? Pas vraiment non… mais quand même, il y a quelques rudiments à bien connaître. Lisez donc ces quelques lignes et dites-moi si oui ou non vous êtes expert en la matière! Savez – vous vraiment comment faire un bon cuni ? C’est ce que nous allons voir…

avertissement sexe adulte cunni

A lire aussiComment bien doigter ?

 

Cunnilingus : définition

Une pratique et position sexuelle

Le cunnilingus est une pratique et une position sexuelle qui consiste à stimuler le sexe féminin avec la langue. Lors d’un cunnilingus, l’un des deux partenaires positionne sa bouche au niveau de la vulve de sa partenaire et la caresse grâce à sa langue qui vient effectuer des petits mouvements. L’idée est de stimuler en externe les organes génitaux de Madame (pas de pénétration, donc) en vue de lui donner du plaisir. Le cunnilingus est souvent pratiqué en guise de préliminaire car il permet d’éveiller la zone génitale en douceur et de la lubrifier pour préparer la pénétration. Mais il peut être une fin en soi !

On considère le cunnilingus comme l’équivalent de la fellation chez la femme. Deux pratiques de sexe oral qui se valent mais qui ne procurent toutefois pas les mêmes sensations!

 

Pour faire un bon cuni , il faut bien connaître le sexe féminin

Avant de savoir comment faire un bon cuni, il vous faut connaître ce à quoi vous allez avoir à faire…

vulve faire un cuni

Admirez cette belle vulve ! N’est-elle pas appétissante ?

Sachez que toute la zone est érogène, pas seulement le clitoris …

De fait, lorsque vous pratiquer un cunnilingus, ce n’est pas le vagin (zone interne) de votre partenaire que vous léchez, mais belle et bien sa vulve. 

En positionnant votre bouche sur son sexe, votre langue pourra stimuler certaines zones comme le clitoris de façon précise pendant que vos lèvres caresseront les zones plus générales de la vulve. 

Dans tous les cas, le négligez aucune partie 🙂 

 

Comment faire un cunnilingus : précautions

Mais comment faire un cuni peut-il être source de risques sanitaires? Dans la mesure où vous établissez un contact bucco-génital, c’est-à-dire de muqueuse à muqueuse, toute infection est susceptible d’être transmise …

En effet, comme toute pratique sexuelle, celle-ci n’est pas sans risque. Beaucoup d’entre vous craignent d’en ressortir avec un herpès purulent ou un bouton de fièvre… Effectivement, si vous avez très peu de chances de contracter le SIDA lors d’un cuni, vous êtes exposés aux IST telles que hépatites B, C, syphilis, mycose…

Si vous êtes hypocondriaque ou que vous n’avez pas confiance en votre partenaire, je vous conseille de consulter le site d’information de Quebec  qui pourra vous rassurer et vous donner des méthodes pour vous protéger. Dans tous les cas, il faut que vous ayez une relation de confiance avec votre partenaire. 

 

Peut-on pratiquer le cunnilingus si elle a ses règles ? 

Techniquement, rien ne peut vous en empêcher. Toutefois, le sang des menstrues n’est peut-être pas ce qu’il y a de plus appétissant chez votre partenaire ! Sauf si elle porte une protection hygiénique interne (un tampon ou une cup menstruelle), c’est à vos risques et périls ! 

Sachez toutefois que peu de femmes souhaitent avoir des rapports sexuels en période de règles. 

>> Faire l’Amour avec une Femme <<

 

Les bonnes raisons de pratiquer le cunnilingus

Vous trouvez que le cunnilingus est une pratique malpropre, sale, avilissante ? Vous n’avez pas envie d’explorer de très prêt cette partie du corps de votre partenaire  ?

Passez outre vos craintes et écoutez donc la voix de la raison luxure.

faire un bon cuni

 

1) Pour la beauté du sexe féminin

Le sexe féminin, et en l’occurrence la vulve, n’a rien de dégoûtant. Beaucoup de femmes sont gênées lorsque vous leur proposez un cunnilingus car elles trouvent que leur sexe n’a rien de ragoûtant. Alors qu’au contraire : un homme est excité à la vue d’une vulve. Surtout si celle-ci est entretenue.

De plus, il est si sensible que la caresse d’une langue peut engendrer un plaisir incomparable !

Pour ce qui est de l’odeur, il est rare que celle-ci soit dérangeante! Et, de toute façon, il suffit à l’homme de positionner son nez sur le pubis et non pas sur la vulve, et le tour est joué !

Mon conseil si elle résiste :

Allez y doucement (embrassez les parties de son corps périphériques à sa vulve) et montrez-lui que vous en avez envie, que cela vous fait plaisir.

 

2) Vous apprécierez la perte de contrôle

Un autre blocage typiquement féminin : la peur de perdre le contrôle. Les femmes peu expérimentées ou peu confiantes en elles sont un peu paniquées lorsqu’elle voient leur partenaire descendre entre leurs cuisses car elles perdent un contact physique qui était jusque là rassurant… et qui leur permettait d’être actives. Soudainement, il faut qu’elles se laissent faire et qu’elles apprécient… Facile à dire !

La femme ainsi offerte se sent vulnérable et il lui est difficile d’accepter de laisser son plaisir entre les mains (ou plutôt la bouche) de son partenaire.

Or, une fois passée cette crainte, le cunnilingus est une des pratiques qui mène les femmes le plus facilement et rapidement à l’orgasme. En effet, les femmes sont très majoritairement clitoridiennes, ce qui signifie qu’elles atteignent plus facilement la jouissance par stimulation de toute la zone clitoridienne. 

Mesdames, faites tout de même attention à contrôler vos cuisses à l’approche de l’orgasme. En effet, dans un réflexe de fuite, vous êtes susceptibles de refermer vos cuisses violemment, et de faire mal à votre pauvre partenaire qui ne demandait qu’à vous faire du bien !

Mon conseil si elle a dû mal à se laisser aller :

Restez rassurant et ne la regardez pas trop longtemps / souvent pendant que vous la lécher car cela risque de la gêner, la bloquer et finalement de l’empêcher de lâcher prise.

 

3) Il n’y a pas de rapports de domination – soumission

Contrairement aux idées reçues, l’homme qui lèche la femme n’est pas en position de soumission ! C’est lui qui gère et contrôle tout le plaisir qu’il veut bien donner à sa partenaire. De plus, il n’y a pas d’obligation à prodiguer un cunnilingus à sa partenaire. Comme pour toute pratique sexuelle, celui qui donne doit pouvoir y trouver également une forme de plaisir : par sa position de personne généreuse, mais aussi parce que la pratique ainsi effectuée l’excite. Une relation équilibrée, en somme. 

De plus, vous avez bien compris en lisant le point précédent que le cunnilingus demande une confiance mutuelle entre les deux partenaires. De ce fait, jamais une femme ne considérera son partenaire comme son inférieur si celui-ci la lèche. Bien au contraire : cette pensée limitante qui consiste à dire que le cunnilingus est rabaissant est si répandue qu’une femme qui a la chance d’avoir un partenaire prêt à lui faire ce plaisir sera émerveillée et reconnaissante. Vous vous distinguerez. 

Pour finir de vous convaincre :

une femme comblée, qui sent que son partenaire accorde de l’importance à son plaisir aura d’autant plus envie de lui rendre la pareille. Si vous voulez vous assurer de recevoir une fellation, alors léchez-lui la chatte ! 

 

4) Offrir un cunnilingus diminue le stress de la performance

Comme nous l’avons déjà dit, le cunnilingus est une des façons les plus rapides pour faire jouir une femme. Il est effectivement plus aisé de stimuler le clitoris avec toute une bouche qu’avec un seul doigt. La langue étant plus douce, mais aussi bien humide et chaude assure également un contact moins brutal. Alors, si vous avez pris le temps de lever les potentiels blocages de votre partenaire, vous saurez apprécier une autre vertu de celui-ci. 

Lisez et retenez:  offrir un cunnilingus à votre partenaire et la faire ainsi jouir vous enlèvera du stress pour la suite des événements.

Vous êtes assez nombreux à souffrir du stress de la performance. Savoir que votre partenaire a déjà joui une fois peut vous rassurer et vous redonner de la vigueur, comme confiance en vous. N’hésitez donc pas car non seulement vous avez pris le temps de vous occuper d’elle, mais en plus, si elle a joui, vous aurez moins l’angoisse de jouir trop vite. 

 

 

Comment faire un bon cunnilingus ?

Les positions pour faire un cuni

Comment faire un bon cuni ? Les images valent parfois mille mots. Voilà pourquoi je vous offre des gifs (cochons) de cuni pour que vous puissiez vous rendre compte des différentes façons de lécher votre partenaire. Ne vous en faites pas, je ne saurai m’abstenir de commentaires !

 

La position classique du cunnilingus

comment faire un cunnilingus

Simple, pratique, efficace!

Elle permet à la femme de se laisser aller car elle ne lui demande aucun effort physique.

Vérifiez toutefois que l’intégralité de la vulve soit accessible à votre partenaire en ayant le bassin relevé. Madame : rétro-versez votre bassin si vous le pouvez ou mettez un coussin sous vos fesses.

Monsieur, placez une main sous ses fesses et une autre sur le dessus de son pubis pour faire remonter les chairs et avoir un accès plus aisé. 

 

Quand Madame est assise en hauteur, et Monsieur est à genoux

Cette position permet à la femme de se sentir plus active mais celle-ci est moins libre de ses mouvements : trouvez de suite la bonne position pour ne pas avoir à gigoter 20 minutes et, Monsieur, c’est vous qui gérez.

L’avantage de mettre la femme est hauteur est de permettre à l’homme d’avoir accès à l’entièreté de la vulve et de bien maintenir sa partenaire.

Note : dans ce genre de position, tout le poids du corps de la femme est sur un même point : cela pourra devenir rapidement douloureux pour elle. Et qui dit douleur dit orgasme moins facile à atteindre.

 

Le face-sitting (recto…)

facesitting cuni

Ici, l’orientation de la langue par rapport à la vulve reste la même. Cette position permet à la femme d’être plus active et introduit une pointe de soumission dans le rapport. 

Le poids de corps permet un frottement de toute la zone pour plus de sensations encore.

 

Le face-sitting (recto, variante)

Ici, la femme léchée prend appui en avant. C’est une position qui ne présente pas tant d’intérêt dans un couple. Mais lors d’un partie à plusieurs, cela permet à la femme du dessus de se dégager et d’être libre de pratique elle aussi un cunnilingus, une fellation ou autre. 

 

 

Le face-sitting (verso)

cunnilingus debout

Dans ce sens, l’orientation de la langue est différente. Elle permet d’avoir accès à toute la zone anale. Dans cette position, le partenaire peut plus facilement la caresser ou lui introduire un doigt dans l’anus.

De plus, rester debout permet à la femme de garder un petit peu plus le contrôle. Ca fait travailler ses adducteurs et son équilibre, ce qui veut dire que la femme garde également le contrôle de ses sensations pour jouir moins rapidement.

 

Le face-sitting (verso, variante)

La suite logique de la position précédente! Il est encore plus aisé pour le partenaire d’atteindre l’anus. Ainsi dégagé, il est possible pour le partenaire d’y introduire un doigt. 

 

Le 69

position 69

Le classique 69 permet de faire en sorte que tout le monde soit content. 

Petite astuce : veillez à ce que la femme se positionne d’abord correctement pour pouvoir mettre la verge en bouche. 

 

Bonus : faites varier cunnilingus et anulingus

Une femme à quatre pattes, en position de levrette vous offrira son anus pour un goûter à une feuille de rose. Notez que rien ne vous oblige à lécher la zone anale. Je dirais même qu’avant de vous y aventurer, vérifiez que votre partenaire n’est pas contre. Donc n’hésitez pas à alterner entre pratique bucco-génitale et bucco-anale.

 

Les techniques et astuces pour faire un bon cuni

 

Comment faire un cuni : avant propos…

Première chose, mettons – nous d’accord : vous ne léchez pas le vagin de votre partenaire! Vous lui léchez la vulve, et introduisez vos doigts ou mettre votre langue dans son vagin. Donc à moins d’avoir une langue très puissante, il vous sera difficile de lécher un vagin…

Deuxième chose : pour réussir un cuni, il vous faut d’abord avoir envie de faire plaisir à votre partenaire.

Troisième chose : faites-la languir. Les femmes, à moins que vous ne soyez dans une ambiance particulièrement sauvage, bestiale, n’aiment pas vraiment que vous alliez directement sur leur sexe sans préavis. Il vous faut la préparer, en caressant les cuisses, en resserrant votre étreinte sur le haut des cuisses, en effleurant sa vulve de vos doigts, etc. Lorsque vous descendrez, gardez un contact physique avec elle, que ce soit en laissant vos mains sur ses hanches ou en embrassant tout son corps avant d’embrasser sa vulve. Bref, donnez-lui envie, faites-la languir, qu’elle sache à quoi s’attendre!

 

Pour faire un cuni de rêve, ne négligez aucune partie !

Toute la vulve est une zone érogène. La vulve entière se gorge de sang à mesure que la femme prend du plaisir, et vous pourrez d’ailleurs remarquer qu’elle a pris une couleur bien plus rouge après le cunnilingus.

Certes, le clitoris n’est pas à négliger et, à lui seul, provoque de fortes sensations car il est très sensible. Mais s’il n’y a que lui qui est stimulé, alors les sensations seront rapidement désagréables.

Mon conseil :

soyez voraces. Comme on dit vulgairement: “bouffez-lui la chatte”, mais vraiment. Votre langue ne doit pas chatouiller mais elle doit exercer une pression sur l’ensemble de sa vulve. N’hésitez pas à pincer ses lèvres entre vos lèvres à vous.

 

Il n’empêche que, lorsque vous serez occupés à dévorer sa chatte, vous pouvez stimuler son clitoris. Notamment en le découvrant légèrement (votre main, placée sur le pubis de votre partenaire, doit tirer légèrement la peau vers le haut).

Montrer à votre partenaire que son sexe vous excite et vous donne envie va l’aider à lâcher prise et à oublier ses éventuels complexes. Et si elle craint de faire une tête étrange lors de l’orgasme, essayez de ne pas chercher son regard à tout prix.

gif cuni


Faire un bon cuni grâce à la double stimulation : utilisez vos doigts

La stimulation clitoridienne ne suffit pas toujours, et y joindre une stimulation vaginale anale peut faire décoller votre partenaire.

Le clitoris et le point G de la femme partagent les mêmes fibres nerveuses, d’où des sensations puissantes qui feraient jouir même les plus frigides!

comment faire un bon cuni

Et voilà comment faire un bon cuni !

 

Et après le cuni ?

Le cunnilingus, comme dit plus haut, est davantage un préliminaire qu’un acte sexuel seul. Mais à vous de voir comment vous souhaitez l’inclure dans vos ébats. Et même, à vous de voir si vous voulez vous satisfaire uniquement de cela 🙂 

Sachez qu’après un bon cunnilingus, une femme est ouverte et mouillée (pour ne pas dire “trempée”) et la pénétration est beaucoup plus agréable pour les deux partenaires.

Enfin, Monsieur, pensez à vous essuyer la bouche… soit en embrassant ses cuisses … soit en embrassant ses draps!!!

 

Pour aller plus loin et exceller dans l’art du cunnilingus :

Le guide du bon coup  (ebook)

Le Guide Ultime du Cunnilingus (ebook)

Enfin Entre Ses Jambes (ebook)

 

N’oubliez pas qu’un homme qui lèche est un homme qui donne du plaisir… et donc un homme qu’on rappelle ! 😉 

N’oubliez pas non plus qu’un bon cuni est souvent assorti d’une bonne petite pipe en gage de gratitude.

Démarquez-vous de tous ces égoïstes. A vos langues… prêts… léchez !!! 

 

Et moi je vous dis à bientôt, et au plaisir!

Coaching séduction

  • Commentaires :

  • DANIELFY DENIS

    bravo pour tout, c’est précis et clair et on est dans le vif du sujet
    re Bravissimo !!

    • Alice Bergelac

      Merci 🙂

Veuillez remplir tous les champs. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

commentaire *

  • nom *

  • e-mail *

  • Site internet *

*


CAPTCHA Image
Reload Image

Ads

A lire aussi :

Offrez-lui la fellation parfaite : mes conseils pour savoir comment bien faire une fellation

La fellation, c’est tabou ?! Ah bah non, plus aujourd’hui. De nos jours, beaucoup de ...

POINT PROSTATE

Le point P : une zone érogène (tabou) de l’homme trop méconnue !

Le point P est une zone particulièrement érogène chez l’homme… mais aussi peu connue ...

embrasser une fille

Pourquoi, quand et comment embrasser une fille ?

Embrasser une fille sur la bouche est une étape très importante dans une relation. ...

RENDS-LA ACCRO !

Une femme te donne secrets et astuces pour faire jouir les
femmes et leur laisser un souvenir impérissable !

>> Je veux devenir un super coup <<
devenir un homme séduisant

AVOIR DU SUCCES SANS EFFORT ?

C'est possible : apprends à devenir séduisant naturellement !

Demande ton guide gratuit : un cadeau pour mes lecteurs ! 

Et en plus, reçois régulièrement des conseils INÉDITS ! 

Ton guide est à présent dans ta boîte mail !