Conseils sexo

Faire l’amour pour la première fois

Bien faire sa première fois est un souci que beaucoup d’adolescents, jeunes adultes, etc. rencontrent. Hé oui, parce que faire l’amour pour la première fois, ce n’est pas rien ! On se figure que c’est un cap qui est passé, que cette première fois va constituer une initiation et qu’elle va être déterminante pour le restant de notre vie… Bref, faire l’amour la première fois est source de stress et d’inquiétude. Et c’est bien normal ! Voilà pourquoi, dans cet article, j’ai voulu partager avec vous quelques astuces, mais aussi quelques faits objectifs qui vous permettront à la fois de relativiser et de dédramatiser.  

 

A lire aussi :

Faire l’amour avec une femme : conseils pour devenir l’amant idéal (ebook)

 

Peurs et pressions relatives aux premiers rapports sexuels

La banalisation du sexe

C’est quelque chose qu’on ne dira jamais assez : le sexe est partout ! Le sexe nous obsède, le sexe nous rend curieux, le sexe fait vendre… le sexe c’est bon ! Après tout, faire l’amour est naturel, et fait même partie de la pyramide de nos besoins élémentaires en tant qu’être vivant : perpétuer l’espèce (par la procréation, et donc l’acte sexuel).

Alors, tout en sachant que le sujet était croustillant et qu’il parlerait à tout être humain, il est devenu à la fois tabou et racoleur. Tout le monde y pense, mais on n’en parle pas trop… Enfin, si. On fait semblant d’en parler, on fait semblant que c’est normal. Mais qu’est-ce qui est vraiment normal ? Le fait de baiser, comme ça, de temps en temps ? Ou le fait de faire l’amour comme on nous le montre ?

Le problème que toutes les générations actuelles rencontrent est, au fond, le même : suis-je normal ? Ma sexualité correspond-elle à ce qu’elle devrait être ? Alors oui, aujourd’hui, on commence à faire les gens « ouverts d’esprits », tout en crachant sur les pratiques différentes des nôtres… et surtout tout en se comparant et en se demandant si nos pratiques intimes correspondent bien aux standards. Hé oui, à l’ere de la communication abondante et instantanée, beaucoup d’images se gravent en nous, et nous finissons par les considérer comme « normales ».

Mais malgré tout cela, n’oubliez jamais une chose : votre sexualité ne regarde que vous (et vos éventuels partenaire). La normalité n’est qu’une construction sociale qui vise à uniformiser les rapports, mieux les contrôler, et mieux influencer le consommateur.

 

Age moyen pour le premier rapport sexuel

L’une des conséquences directes de cette banalisation du sexe est la conception qu’en ont les plus jeunes, les adolescents ayant tout juste connu leur première fois ou étant encore vierge. Dans la tête de la majorité d’entre eux, l’activité sexuelle commence en moyenne très jeune (aux alentours de 16 ans), quand les statistiques montrent que les premiers rapports sexuels ont, en moyenne, lieu vers 17 ans et demi.

faire l'amour pour la première fois

Mais qu’est-ce qui peut, à ce point, fausser ces estimations dans la tête des adolescents et jeunes adultes ? Ce peut être la connaissance qui a fait sa première fois un peu plus tôt que la moyenne (vous savez, la « pute du collège » ..?), celle qui dit qu’elle a déjà fait des cochonneries, ou celle qui a un comportement hyper sexualisé malgré son jeune âge. Nous faisons aujourd’hui les choqués parce que de très jeunes filles mettent en avant leurs attributs sexuels précocement apparus alors que, moins d’un siècle auparavant, et au même âge, les jeunes filles étaient déjà vouées à finir mères au foyer le plus rapidement possible, aussitôt que la nature lui permettra.

Bref, ce que je veux dire par là c’est que l’âge n’est qu’une donnée statistique. Et que ce n’est donc pas un record à battre. Que vous importe la sexualité des autres ? N’est-ce pas la vôtre, la plus importante ?

Pour aller plus loin :

L’âge « normal » au premier rapport sexuel (article disponible sur Cairn.info)

 

Pression sociale

comment faire l'amour pour la première foisEvidemment, on ne le dira jamais assez, tout ces chiffres et toutes ces images contribuent à rendre la pression sociale plus forte encore. Combien s’inquiètent parce qu’ils ont déjà 17 ans et qu’ils n’ont pas trouvé la personne qui avec qui ils feront l’amour pour la première fois ? Je vais vous raconter deux anecdotes personnelles qui m’ont marquée tant j’ai trouvé ces situations stupides. J’ai pourtant fait ma première fois assez jeune, ce qui ne m’a pas empêché d’avoir conscience du dramatique de la situation.

Anecdote n°1 : respecter une deadline pour faire l’amour pour la première fois.

Lorsque j’avais environ 12 ans, ma cousine en avait 14. Elle était obsédée par l’idée de devenir une femme, voulait tout faire pour s’affirmer comme une personne sexuellement mature, tant par sa façon d’être que par sa façon de faire. Savez ce qu’elle a fait, un beau jour, devant mes yeux éberlués ? Elle a signé un pacte avec le meilleur ami de son grand frère. Le pacte disait que, si à 18 ans elle était encore vierge, Monsieur s’engagerait à la dépuceler. Trouvez-vous cela normal ?

En assistant à une telle scène, j’ai grandi en me questionnant, ne sachant pas si c’était vraiment la honte d’être puceau / pucelle à 18 ans, ne sachant pas vraiment de quoi il retournait exactement. Elle-même ne savait sans doute pas pourquoi elle s’était fixé une telle exigence. Elle était prête à tout pour pouvoir dire « je suis une femme, j’ai fait l’amour ».

 

Anecdote n°2 : faire l’amour pour la première fois pour soigner sa réputation.

De la même manière, et environ à la même époque, un garçon que je considérais comme un ami se met à me draguer assez lourdement. Je me sentais bien trop immature pour envisager quoi que ce soit de plus hot qu’un gros baiser bien baveux, collés serrés. Il ne s’est jamais rien passé et nous nous sommes éloignés. J’ai appris plusieurs mois après que j’étais « l’élue ». Ce charmant jeune garçon m’avait sélectionnée parmi toutes les filles du collège à sa disposition pour faire l’amour pour la première fois. Romantique n’est-ce pas ?

Alors qu’est-ce qui a bien pu pousser un gosse de 13 ans à vouloir coucher si jeune ? Sa réputation bien sûr. Il aurait été le premier… et il faut dire que j’étais un bon choix car, à ce moment-là, je possédais déjà de solides attributs sexuels.  Il aurait été le beau gosse du bahut, et moi la catin. Pour finir, si vous voulez tout savoir, je me suis quand même trainé la réputation de salope sans avoir jamais couché, et c’est avec une autre qu’il a fait sa première fois. Comme quoi… 😉

 

La morale de ces deux histoires est la suivante : ce n’étaient que des enfants, influençables, qu’on ne peut même pas taxer d’idiotie tant ils n’étaient pas responsables de ce qui les poussaient à agir ainsi. Je vous parle de la génération des années 1990, celle qui n’avait pas accès aux site pornos, celle qui n’a connu que tardivement les télé-réalités. Imaginez la pression qui accable les 2000 : non seulement il faut faire jeune, mais en plus il faut être performant.

 

Anticiper sa première fois

Maintenant que nous avons fait un état des lieux de tout ce qui tracasse la jeunesse encore pucelle, il est impossible de faire comme si de rien était. La réflexion sera votre meilleure alliée, mais je suis bien consciente que tout cela vous travaille quand même. Inutile, donc, de vous juger et ou de vous dire de faire la sourde oreille. Tachons ensemble de faire en sorte que votre première fois ne soit pas un fiasco, et que vous ne la regrettiez pas.

Pour cela, je vous laisse regarder ma vidéo qui traite du sujet. Car faire l’amour pour la première fois s’anticipe… mais pas trop !

 

 

Ce qu’il faut savoir et faire absolument pour bien réussir sa 1ère fois

 Bien choisir son partenaire pour faire l’amour pour la première fois

Nous voilà de nouveau dans ce qui peut sembler être des banalités mais il faut bien qu’on se le dise : faire l’amour pour la 1ère fois, ce n’est pas anodin… et on ne choisit pas son partenaire comme on choisit son camembert.

Je serais bien mal placée pour vous dire avec qui faire votre première fois, mais je peux toutefois vous aiguiller. A mon sens, le sexe et l’Amour sont deux éléments qui peuvent être parfaitement distincts. Mais le sexe doit pouvoir avoir lieu avec une personne de confiance, une personne avec qui vous êtes à l’aise.

Sachez simplement à qui vous avez à faire : soyez sûr que cette personne ne souhaite pas simplement vous utiliser et qu’elle veut partager ce moment avec vous, loin de toute considération égoïste.

Et enfin, évidemment, ayez de l’attirance pour cette personne. Il ne faut JAMAIS, JAMAIS, JAMAIS, se forcer. Même pour faire plaisir. Ou pour satisfaire son ego. Ou pour avoir quelque chose à raconter au lycée.

Oubliez les « attentes », soyez dans l’instant.

Plus vous vous imaginerez la scène, moins il y a de chance que vous en soyez satisfait. Il n’est pas utile de placer la barre trop haut et de vouloir imiter ce qu’on a vu ou entendu. L’enjeu de votre première fois est de passer du bon temps à deux. Ne visez pas la perfection. Votre objectif est de lui donner envie de recommencer.

Le secret pour bien réussir sa première fois, c’est de prendre le temps de se découvrir l’un l’autre pour faire monter le désir et avoir encore plus de plaisir. Ne soyez pas précipité, passez du temps à caresser le corps de l’autre et à l’embrasser. Soyez à l’écoute de ses réactions, continuez ou arrêtez ce que vous êtes en train de faire en fonction de ses réactions. Bref, ne soyez pas dans la recherche de la performance. Surtout si vous êtes tous les deux vierges, vous n’aurez aucun intérêt à vouloir l’impressionner de la sorte.

Pas besoin d’avoir une technique imparable (bien que vous devrez forcément la travailler un jour ou l’autre!). Tout ce que votre partenaire attend de vous, c’est de la considération.

Pour aller plus loin :

Devenir l’amant idéal (article)

Le cunilingus (article)

La fellation (article)

Le doigtage (article)

Les préliminaires (article à venir)

faire l'amour 1ere fois

 

Vous êtes vierge, mais pas votre partenaire…

De la même manière, il ne s’agit pas pour vous de l’impressionner par votre technique. Tout ce qui va marquer votre partenaire est votre implication dans l’acte, et le fait que vous ayez eu à cœur de faire de ce moment un moment de plaisir. Pas un tournage de film X.

Les femmes sont souvent compatissante et leur côté maternel (n’y voyez aucune allusion incestueuse) les rend beaucoup plus empathique. Certaines prennent d’ailleurs énormément de plaisir à initier leur partenaire.

Quant aux hommes, ils sont nombreux à être victime du fantasme du “défloreur”, d”être “le premier à”…

Donc dans les deux cas, pas d’inquiétude !

 

Conclusion

Faire l’amour pour la première fois peut être un casse-tête si on se fixe des objectifs ambitieux et qu’on cherche à tout prix à faire partie d’une “normalité” imaginaire et insensée. Il s’agit, certes, d’un cap que vous franchissez dans votre vie… mais comme n’importe quelle autre nouveauté. Il n’est pas utile de se presser, de vouloir être parfait tout de suite, et encore moins de se vanter. Le plaisir que vous trouverez dans votre première fois sera le plaisir de se découvrir mutuellement, mais aussi le plaisir de découvrir votre propre corps dans un échange.

 

Coaching séduction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


CAPTCHA Image
Reload Image

| ÊTRE UN DIEU AU PIEU ? |

Toutes les clés pour devenir et rester l’amant idéal sont ici :

devenir l'amant idéal

>> En savoir plus <<

devenir un homme séduisant

Deviens une personne plus SÉDUISANTE:

télécharge mon guide offert

Et reçois de nombreux autres conseils INÉDITS en fonction de vos demandes, de l'actualité et... de mon humeur :-)

Félicitations, tu fais partie des privilégiés qui vont recevoir conseils et offres inédits !